Stimulation magnétique transcrânienne : que savoir à propos ?


Stimulation magnétique transcrânienne
Stimulation magnétique transcrânienne


La stimulation magnétique transcrânienne est une technique récente pour soigner les maux neurologiques. Elle consiste à stimuler les neurones dans le but de redynamiser le fonctionnement du cerveau. La stimulation magnétique transcrânienne est ainsi pratiquée dans le traitement des troubles dépressifs, des migraines, etc. Découvrez ci-dessous de manière plus explicite tout ce qu’il faut savoir à propos de la stimulation magnétique.


La stimulation magnétique transcrânienne en question


La stimulation magnétique transcrânienne a pour but de modifier l’activité des neurones dans le cerveau. C’est un procédé indolore agissant sur les cellules cérébrales. Elle est aussi une thérapie nouvelle administrée grâce à un appareil sophistiqué. En fait, l’appareil SMT permet de communiquer au cuir chevelu des impulsions magnétiques pour stimuler le cortex cérébral. En général, ce type de traitement est exercé sur des personnes dépressives et sur tous ceux qui souffrent d’une affection neurologique. Cependant, la SMT est déconseillée aux personnes ayant des antécédents médicaux, des troubles convulsifs ou des implants ferreux dans la tête.


Le déroulement de la stimulation magnétique transcrânienne


Le déroulement de la SMT est simple et pratique. Le patient reste en éveil au cours de l’intervention. Il n’est donc pas anesthésié. Il pourra alors retourner à ses activités après sa séance. En effet, un traitement par SMT peut durer 4 à 5 semaines. Le patient est alors installé confortablement à chaque séance dans un fauteuil inclinable pour 4 à 60 minutes. Ensuite, une bobine magnétique lui est placée contre la tête ainsi que des bouchons dans les oreilles. Enfin, le neuronavigateur intégré à l’appareil SMT détermine la zone du cerveau à stimuler, c’est-à-dire la zone impliquée dans les causes de dépressions.


Le patient reçoit ainsi de légers tapotements sur le front quand l’appareil SMT démarre. Ce type de traitement magnétique est pratiqué dans les hôpitaux par des infirmiers contrairement aux autres types de magnétisme fait par des magnétiseurs.


Cependant, avant toute séance STM, le premier rendez-vous, exige du soignant, l’évaluation de certains éléments. Au nombre de ces différents critères, il y a : les antécédents médicaux, des troubles convulsifs, un état de grossesse, la présence des implants ferreux dans la tête, les migraines chroniques, etc. Par conséquent, si un patient se retrouve dans l’une ou l’autre de ces situations, il ne pourra pas bénéficier d’une SMT. Par ailleurs, le rétablissement d’une dépression est visible au bout de quatre semaines à six semaines. Vous constatez donc une nette amélioration.


Les bénéficiaires de la SMT


Dans le cadre des recherches avancées, le traitement par SMT est offert par certaines structures. En effet, le but de cette offre est de mener des essais cliniques pour mieux analyser certaines indications psychiatriques. Il s’agit entre autres des maux tels que : la schizophrénie, la désaccoutumance au tabac, le trouble obsessionnel-compulsif, le trouble de stress post-traumatique, le trouble des conduites alimentaire, etc. Cependant pour bénéficier d’une stimulation gratuite, le patient ne doit être atteint d’aucun trouble. Il ne doit souffrir d’aucune maladie qui le rendrait instable. Les femmes enceintes ou celles qui prévoit de le devenir ne sont pas concernées.


Les avantages et les inconvénients de la SMT


La stimulation magnétique transcrânienne présente très peu d’effets secondaires. D’ailleurs, elle n’affecte pas la mémoire ou la fonction cognitive de votre cerveau. En plus d’être indolore, elle se pratique sans anesthésie. Les résultats après une stimulation magnétique transcrânienne sont visibles au bout de quelques semaines de traitement. De plus, le traitement par SMT n’affecte pas votre vie quotidienne. Le patient peut aller et revenir, il peut également conduire un véhicule sans être à la charge de personne.


Par ailleurs, les inconvénients liés au traitement par la stimulation magnétique transcrânienne ne sont pas très fâcheux. Le plus grand risque est la survenance d’une crise d’épilepsie. Cependant, ce type de cas est très rare, il est estimé à un cas sur environ dix mille patients. Mais, il est possible que le malade ressente des douleurs au niveau du cuir chevelu lors de la stimulation magnétique. À défaut des inconvénients, il pourrait subir des effets secondaires. Il s’agit notamment :


· des sensations de vertige,

· des étourdissements,

· de la contraction des muscles faciaux,

· le clignement involontaire des yeux.


Le patient pourrait également ressentir de petites douleurs dans les zones à stimuler. Certains malades ont de légers maux de tête.


En outre, il peut-être fatiguant de suivre un traitement SMT, puisque cela nécessite des visites quotidiennes à l’hôpital pendant 1 mois ou 6 semaines. Un autre aspect pas très réjouissant est que la SMT n’est pas en encore prise en compte par les régimes d’assurance. Le patient devra prévoir un budget estimé à quelques milliers de dollars pour se soigner. Voilà en quelques mots ce qu’il faut savoir à propos de la stimulation magnétique transcrânienne.

2 vues0 commentaire