top of page

Comment se transmet le don de coupeur de feu ?


Coupeur de Feu
Coupeur de Feu


Parfois entouré de mystère et de mythe, le don de coupeur de feu fait partie d’une pratique de guérison traditionnelle assimilée au magnétisme. Bien que d’autres s’en méfient, c’est une pratique qui reste tout de même porteuse d’espoirs pour plusieurs. Elle permet de soulager certaines affections telles que les douleurs, les brûlures physiques ou chimiques, les piqures d’insectes parasitaires, etc. Mais est-ce une pratique approuvée et recommandée ? Quels sont ses modes de transmissions ? Découvrez des éléments de réponses à travers ce guide.

 

Qu’est-ce que le don de coupeur de feu ?

 

Par définition, l’expression coupeur de feu en elle-même fait référence à une personne qui possède un tel don. En d’autres termes, c’est une personne qui a la capacité de soulager des affections liées à une brulure ou une douleur. Ainsi, le don de coupeur de feu est spécifique à ce type de pratique. Ce don peut paraitre mystérieux du fait qu’il ne permet pas seulement d’apaiser le malaise. Il permet également d’accélérer le processus de cicatrisation, quelle que soit son ampleur.

 

L’action d’un coupeur de feu peut être décrite comme celle d’un magnétiseur. Il donne satisfaction par contact direct, par imposition des mains, mais aussi par la voix. Grâce à ces différentes actions, il peut soulager une douleur à un endroit précis ou dans tout le corps. Le don de coupeur de feu n’est cependant pas considéré comme une médecine conventionnelle. Cela est dû au fait qu’il implique la manipulation d’énergie subtile comme dans le cas du magnétisme. Cependant, certains barreurs de feu sont tolérés et sont même sollicités dans les hôpitaux en appui à la médecine conventionnelle.

 

Comment fonctionne le don de coupeur de feu ?

 

Le don de coupeur de feu fonctionne en principe par la canalisation et le partage d’une énergie réparatrice qui est censée apaiser un malaise. En effet, le barrage de feu fait partie de la science du magnétisme. Ce qui fait qu’il utilise plusieurs techniques et fonctionnements de cette discipline.

 

Dans l’idée, contrairement au magnétisme, le don de coupeur de feu possède un champ d’action bien réduit. Il agit sur les malaises spécifiques liés au feu (brulures ou piqûres) ou à la douleur. Le coupeur de feu peut également être sollicité pour soigner les peaux rougies et ébouillantées ou encore les brûlures provoquées par une radiothérapie. C’est pour cette raison que l’énergie mise en jeu ici est une énergie réparatrice.

 

Les méthodes utilisées par le praticien s’appuient sur la force de la pensée, sur les prières spécifiques et sur l’imposition des mains. Grâce à ces techniques, le patient reçoit une guérison systématique qui le soulage de son malaise. Mais il faut savoir que pour un effet à long terme, il faut multiplier les séances.

 

Comment reçoit-on le don de coupeur de feu ?

 

Le don est l’action de donner ou de céder quelque chose que l’on possède à quelqu’un d’autre, sous forme de présent. Dans ce cas-ci, le don de coupeur de feu peut être ainsi considéré comme un héritage familial transmit. Ainsi, dans un premier temps, le don de coupeur de feu peut être transmis comme un héritage, gagné de génération en génération.

 

Cette transmission générationnelle renforce l’idée que le don de coupeur de feu est transmis de manière innée au sein de certaines lignées. Les secrets et les rituels professionnels associés à la pratique sont partagés uniquement avec les personnes désignées pour perpétuer l’héritage.

 

Par ailleurs, d’autres disent développer le don de coupeur de feu au fil du temps. Ce sont généralement des gens qui sont en reconversion et qui sont enthousiastes à l’idée de renouer avec le domaine thérapeutique. Le fait de se retrouver et de se sentir épanouie leur permet de développer plusieurs capacités à exercer cette thérapie. Dans ce cas, le don de coupeur de feu n’est pas transmis par un tiers, mais plutôt développé selon les aptitudes d’une personne.

 

Dans le même temps, d’autres personnes pratiquent ce métier à leurs heures perdues. En effet, il ne constitue pas leur métier principal. Ils l’ont soit appris auprès d’une personne qui exerce le métier ou dans une académie. Toutefois, ceux-là se reconvertissent pour devenir coupeurs de feu à temps plein par passion pour le métier.

 

En résumé, le coupeur de feu est une personne qui possède le pouvoir de soulager les brulures et apaiser les douleurs par transferts d’énergies. Bien que cette pratique ne soit pas conventionnelle, elle est parfois sollicitée dans la médecine classique. Ainsi, le don de coupeur de feu peut se transmettre par héritage familial, par développement individuel des capacités ou par apprentissage. Ces 3 modes de transmissions restent les plus courants utilisés. Il est essentiel de savoir choisir son praticien pour espérer avoir des résultats satisfaisants.

427 vues0 commentaire

Comments


bottom of page