top of page

Les influences culturelles et traditionnelles en magnetisme



magnetisme

Longtemps pratiqué de façon clandestine dans certaines sociétés occidentales, le magnétisme a pourtant le vent en poupe aujourd’hui. Certains spécialistes de la médecine conventionnelle recommandent de plus en plus à leurs patients de suivre une thérapie holistique. L’usage du magnétisme pour prévenir ou traiter certains troubles est encore à l’état embryonnaire dans certaines parties du monde. Malgré cela, les coupeurs de feu et les spécialistes de soins holistiques restent majoritairement influencés par certaines cultures et traditions. Nous aborderons dans cet article les influences culturelles et traditionnelles en magnétisme.


Culture et traditions : les racines du magnétisme


Devenu tendance aujourd’hui, le magnétisme ne bénéficie cependant pas encore de l’agrément de la communauté scientifique. Pour certains chercheurs en effet, la médecine alternative peut avoir des conséquences négatives et graves sur la santé d’un humain. Mais ce n’est pas ce que pensent les experts en soins holistiques. Pour eux, le magnétisme est sans doute la meilleure solution pour soigner un malade sans faire recours à des produits chimiques (médicaments). Cliquez ici pour apprendre comment peut-on drainer le foie grâce à la médecine alternative.


Le magnétisme est une pratique qui vise à utiliser les énergies corporelles ou des champs magnétiques pour influencer le bien-être. Il tire ses racines dans différentes cultures et traditions du monde entier. Les pays dont les traditions et cultures ont eu un impact considérable sur le magnétisme sont, pour la plupart, situés dans la partie sud du globe terrestre. Beaucoup de personnes assimilaient, à raison ou à tort, la spiritualité des peuples africains et asiatiques à du charlatanisme. Aujourd’hui, les coupeurs de feu font usage de certaines pratiques anciennes majoritairement issues de traditions et cultures africaines et asiatiques. Mais le magnétisme est aussi influencé par des traditions européennes et américaines.


Les traditions asiatiques au service du magnetisme


Les soins holistiques trouvent leurs racines dans plusieurs traditions asiatiques. Les traditions et cultures asiatiques qui influencent majoritairement les coupeurs de feu viennent principalement de la Chine, du Japon, de L’inde et du Tibet. Beaucoup de praticiens de soins holistiques utilisent le qigong et l’acupuncture. Le qigong est une pratique énergétique à portée spirituelle visant à cultiver l’énergie vitale à travers la méditation, des exercices respiratoires et des mouvements doux. C’est surtout une pratique dont certains magnétiseurs font usage pour améliorer la conscience et le bien-être de l’individu. Quant à l’acupuncture, il s’agit d’une technique chinoise de massage réputée pour ses effets positifs sur l’organisme. En effet, l’acupuncture a vocation à stimuler la circulation de l’énergie vitale et à améliorer la santé globale de l’individu. C’est également l’un des objectifs du magnétisme. Il apparaît donc évident que certains magnétiseurs en fassent usage lors des séances de magnétisme.


Au Japon, le Reiki est l’une des pratiques ancestrales les plus usitées pour traiter certaines maladies. Il s’agit d’une technique énergétique nipponne qui utilise l’intention et le toucher doux pour canaliser l’énergie universelle afin de favoriser la guérison du malade. Beaucoup de magnétiseurs font usage du Reiki pour accompagner leurs patients vers la guérison. Le massage tibétain et l’ayurveda sont aussi deux pratiques traditionnelles utilisées par les magnétiseurs modernes. L’une est issue de la culture tibétaine et l’autre de la culture indienne.


Les traditions africaines qui influencent la médecine holistique


Les magnétiseurs, dans l’exercice de leur profession, agissent généralement sur des forces invisibles du corps humain. Cette pratique trouve par ailleurs ses racines dans les traditions africaines. Différentes cultures du continent africain ont aussi une vision holistique du bien-être et de la santé. Dans ces cultures, le corps, l’âme et l’esprit sont des entités intimement liées. C’est une approche qui se rapproche beaucoup des principes du magnétisme.


En Afrique du Nord, le tawasul et la baraka sont deux concepts importants du magnétisme maghrébin. On les utilise habituellement pour guérir et pour protéger « contre le mauvais sort ». En Afrique centrale, le mbongi chez les Fang au Gabon et le bwanga chez les Pygmées font recours à l’énergie vitale pour la guérison. Par ailleurs, l’Afrique de l’Ouest peut aussi être considérée comme l’un des principaux lieux ayant véritablement impacté le magnétisme moderne. En effet, dans cette partie de l’Afrique, les guérisseurs traditionnels, notamment les bambaras au Burkina-Faso et les dozos au Mali, utilisent des techniques holistiques pour soigner des malades. Que dire aussi des sangoma d’Afrique du Sud ? Ces gardiens de savoirs millénaires pratiquent le magnétisme spirituel. Ce type de magnétisme permet au praticien de communiquer avec des ancêtres afin de trouver des solutions pour résoudre des problèmes.


L’influence des cultures européenne et américaines


Les cultures et traditions occidentales exercent également une influence relativement importante sur le magnétisme. Dans la Grèce antique, Hippocrate avait écrit un quasi manifeste sur les bienfaits du magnétisme pour la santé. En Allemagne, le "magnétisme animal" a été popularisé par Frantz Mesmer au 18ème siècle. Cela a servi de base à l’hypnotisme, une pratique que certains magnétiseurs utilisent aujourd’hui. En Amérique du Nord, les Amérindiens avaient la curieuse habitude d’utiliser des pierres magnétiques pour guérir. Dans les pays d’Amérique du Sud, c’est le chamanisme qui est en vogue. Toutes ces pratiques ont contribué à l’essor du magnétisme tel que nous le connaissons aujourd’hui.

19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page